lundi 23 octobre 2017

Crumb-cake aux fruits rouges


Il y quelques temps, quelques semaines, quelques mois ou quelques années plutôt, quand l'automne arrivait, pour moi c'était également le retour du froid, des gelées, des plantations du jardins et du vergers qui gelaient et qui nous quittaient avant de revenir l'année suivante.
Je ne pensais même plus à aller observer les framboises ou bien les fraisiers car je savais qu'il n'y en aurait pas, tué par le froid.... mais voilà que les temps ont changés !


Maintenant, depuis presque 2 ans déjà, je m'habitue au nouveau climat automnal, plus chaud, plus agréable, mais qui fait un peu perdre l'esprit cocooning, chaleureux de cette belle saison !
Les feuilles ne sèchent et ne tombent plus car elles ont trop froid, non, mais bien parce qu'elles ont trop chaud maintenant, et la saison des champignons à bien raccourcie par manque d'humidité.


Les chaudes soirées au coin du feu, sous un plaid, une tasse d'un liquide chaud et réconfortant entre les mains, ces moments chaleureux et conviviales partagés de rires, de jeux, de films, d'histoire ou tout simplement de rêves. Quand la cheminée fume et réchauffe le cœur du foyer embaumé de parfums d'automnes chauds et épicés venant de la cuisine et cette atmosphère si particulière qu'a l'automne. Reverrons-nous un jour l'automne d'antan ?


Mais en attendant, je prend tout de même grand plaisir à encore et
encore ramasser de grand saladier de framboises, à me servir directement dedans et à voir le volume diminuer très très vite tellement c'est bon ! Après être passé dans ma cuisine et dans mon ventre de mille et une façon, je me suis résolu à en congelé quelques une pour n'en gaspiller aucune et en profiter toute l'année, de même comme j'avais fait pour les mûres, les groseilles et les cassis du jardin.


Et avec cette été Indien qui se prolonge, mon esprit gourmand est resté en mode coloré, fruité, ensoleillé...
Et saladier après saladier de framboises, tout à coup, une bien belle idée est montée dans mon cerveau, et si je faisais un crumb-cake aux fruits rouge pour le goûter ???


Alors je suis rentré un plat plein de framboises sous le bras, un petit sac de mûres sauvages congelées dans l'autre et un petit sac de groseilles du jardin congelées aussi.
Et j'ai laissé ma gourmandise me guider dans la recette jusqu'à obtenir ce résultat tellement bon et gourmand qu'il n'en est vite plus resté une seule miette !!!


Je vous avez déjà présenté un crumb-cake sans gluten aux fraises Ici, cette hybridation du cake bien moelleux, surmonté d'un crumble bien gourmand ! 
Aujourd'hui c'est une version terriblement addictive, fruitée que je vous propose, un cake bien moelleux et fondant à cœur, parfumé au citron et à la tonka avec un crumble à l'huile d'olive qui se mari à merveille aux fruits rouges et au cake au citron !


Un cake qui s'invitera à merveille sur votre table en cette période d'été indien, il ravira tout les petits comme les grands, une bonne tranche, une boule de glace ou de sorbet pour encore plus de gourmandise, une tasse de thé et vous obtiendrez une pause douceur parfaite, alors sauriez-vous résister à ce crumb-cake aux fruits rouges ???


A Vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!
( pour 8 personnes )

Recette:

Pour le crumble:

- 70 gr de farine de blé
- 30 gr de farine de sarrasin (ou à défaut 100 gr de farine de blé, mais le petit goût de sarrasin apporte un plus délicieux dans le crumble)
- 70 gr de sucre roux
- 1 pincée de fleur de sel
- 1 pincée de cannelle moulue
- 30 gr d'huile d'olive

Mélangez du bout des doigts tout les ingrédients secs dans un saladier, puis ajoutez l'huile d'olive et toujours du bout des doigts, mélangez jusqu'à obtenir une pâte friable (ajoutez un peu d'huile si besoin).
Réservez la pâte au réfrigérateur.

Pour le cake:

- 60 gr de sucre roux
- 40 gr d'huile d'olive ou à défaut une huile plus neutre (tournesol...)
- 1 œuf
- 1 citron
- 1/2 fève de tonka ou à défaut une gousse de vanille
- 75 gr de farine
- 70 gr de fromage blanc
- 1 càc de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 200 gr de fruits rouges frais ou surgelées (si vous utilisez des surgelées, pensez bien à les faire décongelées avant la recette)
- sorbet myrtille ou glace à la vanille ou autre parfum pour servir

Préchauffez votre four à 180°c.
Fouettez le sucre et l'huile jusqu'à ce que le mélange s'éclaircisse.
Ajoutez l'œuf et mélangez de nouveau.
Zestez un citron et incorporez les zestes à la préparation, râpez la fève de tonka dans la préparation ou ajoutez les graines d'une gousse de vanille.
Mélangez la farine, la levure et le sel, puis incorporez-les délicatement à la préparation précédente.
Ajoutez le fromage blanc et mélangez bien jusqu'à obtenir une pâte lisse et homogène.
Versez la pâte à cake dans un moule de 25x 9cm chemisé de papier cuisson, répartissez les fruits rouges sur la pâte puis émiettez grossièrement le crumble par dessus.
Enfournez pour 30 minutes jusqu'à ce que le cake soit bien doré.
Laissez tiédir, puis démoulez le cake (le crumble à l'huile et plus fragile qu'un crumble au beurre, à la sortie du four il peut vous paraître non cuit comme un cookie, c'est pour cela qu'il faut bien le laisser refroidir) et servez tiède avec une boule de sorbet myrtille par exemple ou alors une boule de glace vanille, ou de la crème fraîche.


Un cake bien savoureux et parfumé, moelleux, humide, fondant avec un bon goût de citron au centre, généreusement fruité, croquant et bien gourmand avec le crumble, un petit parfum d'olive très agréable avec les fruits et le citron, qui ne vous laissera pas indifférent.


Le crumble à l'huile est plus fragile qu'un crumble classique au beurre, il est donc important que vous le laissiez refroidir avant de démouler et de déguster.
La farine de sarrasin apporte une petite note très agréable au crumble, je ne peux me passer d'un crumble s'en y en mettre avec une pincée de fleur de sel et de cannelle pour un petit truc qui change tout.


Vous pouvez préparer la pâte à crumble à l'avance et la répartir sur le cake au moment d'enfourner.
Si vous arrivez à en laisser une part, ce cake se conserve bien 1 ou 2 jours bien emballé dans du papier alimentaire au frais.


Avec une boule de sorbet ou de glace ou de la crème fraîche pour encore plus de gourmandise et un effet chaud/froid, vous obtiendrez un dessert ou un goûter qui plaira à tout le monde et qui sera parfait pour prolonger ce belle été indien avec je l'espère le retour du vrai automne pour bientôt.


Alors, je vous en sers une part ???


Et vous, vous aimez ça l'été indien ???

dimanche 15 octobre 2017

Mon cake aux pommes qui se la jouait tatin


L'automne arrivée, après le succès fou des fruits du jardins, je me tourne un peu vers le verger pour admirer les pommes et les poires pousser tranquillement.
Même si je reste incrédule devant les framboisiers encore et toujours bondés de gros fruits rouges, oui nous sommes bien milieu octobre et dans mon jardin il y a encore plus de framboises qu'en été et bien plus grosses en plus !


J'aime passer avec précaution afin d'éviter d'être assommé par une sous les pommiers et tendre mon bras si celui est assez long ou bien user de la ruse pour décrocher un de ces fruits défendus et y croquer à pleine dent dedans !
La pomme, l'un des fruits les plus consommé dans le monde, croquante, juteuse, acidulée et gourmande à souhait, elle à bien encré sa saison parmi nous et il est temps de les dévorer de toutes les sortes possibles et imaginable.


Ce fruit qui plait et fait généralement l'unanimité auprès de tout le monde se prête à tellement de façons, sous tellement de formes, du sucrée en passant par le salée, du petit déjeuner en faisant une pause au goûter ou en finissant au dîner, la pomme s'invite toujours avec joie dans notre assiette à tout moment de la journée. 


Elle en existe également tant de variétés ! Acidulée ou bien sucrée, douce, croquante ou farineuse, on ne se lasse jamais de la pomme !
Et quand les pommes du vergers sont fin prêtent, il est venu le temps où nous les ramassons directement à l'arbre à la main, en famille. Puis après plusieurs kilos récoltés, vient le tour de les passer en jus de pommes maison 100% pommes, à la main toujours et avec une vieille machine en bois et fer, et nous, là, tendant un petit verre sous le robinet un peu usé afin de détourner le précieux jus dans notre bouche.


D'ailleurs pour moi, quand on me dit "automne", les premières images et sensations me venant à l'esprit sont les feuilles valsant avec le vent, les paysages digne d'une palette de peintre et l'odeur chaude et réconfortante se dégageant de la cuisine, odeur de cannelle, d'épices, de pommes, de courges, de noisettes.



Et aujourd'hui laissez moi vous parler d'un cake, un cake qui ressemble de très près à l'automne, un condensé de réconfort, de gourmandise, de moelleux, de douceur et de saveurs.
Comme si l'automne, le temps d'une petite pause gourmande c'était réincarnée en un cake.
Des pommes, un peu de caramel, une touche de cannelle, voilà les ingrédients qui vous feront tomber sous le charmes de ce cake aux pommes qui se la jouait tatin !


Un cake tout moelleux et humide fusionné avec la gourmandise légendaire de la tarte tatin pour une hybridation so good !
Des pommes caramélisées façon tatin. Des fruits bien fondants qui apportent une note gourmande et une jolie couleur ambrée à ce cake, et une texture toute moelleuse !





Il deviendra vite un must pour vos goûter d'automne, pour une pause autour d'un chocolat, d'un chaï latte ou d'un thé bien chaud en mode cocooning.

Alors, si vous voulez croquer la vie à pleine dent comme une pomme, voici la recette !


A Vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!
(pour 6 à 8 personnes)

Recette:

Pour les pommes caramélisés:

- 500 gr de pommes légèrement acidulée (type pink lady)
- 80 gr de sucre roux
- 50 gr de beurre
- 5 gr de fleur de sel
- le jus d'1/2 citron

Dans une poêle, faites fondre 50 gr de beurre.
Ajoutez le sucre,  les quartiers de pommes épluchés et le jus de citron.
Laissez caraméliser à feu moyen en retournant les morceaux de pommes de temps à autres.
Dès que les pommes sont bien fondantes, retirez du feu et ajoutez une petite pincée de fleur de sel.
Réservez. 

Pour le cake:

- 3 œufs
- 120 gr de sucre 
- 120 gr de beurre fondu
- 200 gr de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 1 gousse de vanille
- 10 cl de crème liquide
- une petite pincée de cannelle

Préchauffez votre four à 180°c.
Sur un bain-marie, fouettez les oeufs et le sucre jusqu'a obtention d'un mélange léger qui double de volume.
Ajoutez ensuite, hors du feu, délicatement le beurre fondu et refroidi.
Incorporez à la maryse la farine et la levure tamisées ainsi que les graines de vanille et la pincée de cannelle.
Enfin, ajoutez la crème liquide en évitant de trop mélanger la pâte.
Versez un tiers de la pâte dans un moule à cake beurré et fariné puis disposez la moitié des pommes. 
Renouvelez l'opération en  terminant par de la pâte.   
Enfournez le cake pour 35 minutes.
Laissez tiédir à température ambiante et régalez-vous !


L'alliance du cake et de la tarte tatin est vraiment addictif, mêlant leurs points forts, leurs saveurs et leur gourmandise, se cake qui se prend pour une tatin se mange sans faim !
Un pur et délicieux concentré d'automne !



Vous pouvez très bien réaliser le cake la veille, et le laisser une nuit au frais enveloppé dans un film alimentaire, les parfums n'auront que plus le temps de se développer.
A déguster comme cela, ou avec une petite crème anglaise ou une boule de glace vanille, pécan pour encore plus de gourmandise !



Je vous en sers une part ?


Et vous, vous aimez ça, la pomme ???

mercredi 11 octobre 2017

Spaghettis aux tomates rôties et basilic


Voilà que les premières surprenantes et froides gelées commencent à débarquer, dévastant les potager et stoppant la pousse de fruits et légumes !
Alors mieux vaut prévenir que guérir, et il faut donc ramasser tout ce qui est prêt et que l'on peut ou alors, bien couvrir et protéger les plants.



Mais même si le temps se rafraîchit un peu les matins, ces gelées n'empêches pas d'avoir de magnifiques et belles journées d'automne chaudes et ensoleillées.
Et grâce a ce climat un peu humide et chaud, je suis étonné et heureux de pouvoir encore cueillir des mûres sauvages ou bien des framboises ou des fraises du jardin en plein mois d'octobre !



Et le soleil de ces jours-ci m'a aussi bien fait rougir et jaunir les jolies petites demoiselles rondes et juteuses qui se dorent la pilules suspendues à leurs petits pédoncules, dehors, juste devant la porte.
De belles tomates cerises poires jaunes et des simples petites rouges, vraiment délicieuses, un peu acidulées et légèrement sucrées.



Le basilic du jardin, lui aussi apprécie bien ce petit temps chaud qui règne encore et se développe à merveille tant qu'il est bien protégé les nuits, embaumant ses alentours et attendant sagement que je vienne l'effeuiller pour aller rejoindre quelques belles tomates, de la mozzarella, ou bien une pizza, une petite salade, un bon plat de pâte et transportez nos papilles vers la Dolce Vita.




Et justement, l'autre jour, en voyant qu'il allait annoncé bien froid ces nuits prochaines, j'ai cueillis toutes les petites tomates cerises pour éviter une catastrophe pendant la nuit, puis j'ai cherché une idée pour les utiliser, les déguster le plus simplement possible, d'une autre façon qu'une salade ou que ma tarte comme un cheese-cake ricotta, chèvre frais, tomates cerises et jus d'herbes.


Et en voyant défiler un peu partout sur Instagram, ou vous pouvez d'ailleurs me retrouver ICI, cette été de délicieux plats de pâtes aux tomates rôties, je me suis dit pourquoi pas, parce qu'après tout, les pâtes, l'Italie, la Dolce Vita et moi.... et bien c'est une belle et gourmande histoire !
Alors tomates récoltées, basilic effeuillé, pâte sous la main et c'était partit pour un petit voyage en direction de la Botte de l'Europe avec un plat de pâtes aux tomates cerises rôties et basilic.



Ces pâtes sont vraiment simplissimes à réaliser, mais vraiment délicieuses, hyper parfumées, légèrement acidulées et douces avec les tomates cerises rôties qui explosent dans la bouche avant de fondre. Cette recette vous coûtera en plus peu de vaisselles et d'ingrédients, et peu de temps.
Les parfums qui s'en dégagent nous attirent par l'odeur, alléché.



La clé de la réussite de cette recette est des ingrédients de bonnes qualités, de bonnes tomates cerises, du bon basilic frais et une huile d'olive de qualité, un zeste d'amour et de la simplicité, parce qu'après tout, les choses les plus simples sont parfois les meilleurs n'est-ce pas ?




A Vos Tabliers !!! Prêts ?!!!? Cuisinez !!!
(pour 4 personnes)

Recette:

- 450 gr de tomates cerises
- 1 gousse d’ail
- 4 CàS d’huile d’olive
- Sel/Poivre
- Quelques branches de thym frais
- Une belle poignée de feuilles de basilic frais

- 320 gr de spaghettis secs

Préchauffez votre four à 120 °c.
Rincez les tomates et équeutez-les.

Epluchez l'ail, puis émincée-la finement.
Disposez les tomates sans les couper dans un plat, ajoutez l’huile d’olive, les branches de thym, l'ail puis assaisonnez de sel & de poivre.
Placez le plat au four pour 1h30 à 120°c, pensez à remuer et retourner les tomates de temps en temps.
Lorsque les tomates sont cuites, elles doivent être fondantes, faites bouillir un grand volume d’eau salée et faites-y cuire les pâtes al dente selon les indications inscrites sur le paquet.
En fin de cuisson, égouttez puis versez immédiatement les pâtes dans le plat de tomates rôties. Mélangez bien pour que les pâtes puissent s’enrober de l’huile et des tomates.
Ajoutez les feuilles de basilic frais et dégustez sans attendre.




Et voilà, je vous avez prévenu, cette recette est d'une simplicité déconcertante mais vraiment délicieuse !
Votre cuisine est embaumée de parfums venant du Sud et le soleil est directement transporté dans votre assiette.



Pour cette recette, préférez des pâtes fines et longues comme les spaghettis, les spaghettonis, ou bien des tagliatelles, pappardelles afin que celles-ci s'enrobent bien du jus huile d'olive, tomates cerises.
Si vous n'avez pas de thym frais remplacez-le par du sec ou bien du romarin.
Pour encore plus de gourmandise, juste avant de servir, ajoutez des morceaux de bonne mozzarella ou des copeaux de parmesan frais, votre assiette n'en sera que plus gourmande.
Alors vous sentez le beau temps se prolonger et l'Italie s'installer dans votre cuisine ???
Une belle façon de consommer les tomates cerises que je vous conseilles d'essayer avant que la saison ne touche bientôt à sa fin.




Et vous, vous les aimez comment vos tomates cerises ???

dimanche 8 octobre 2017

Dutch Baby Pancake aux mûres sauvages


Une belle journée d'automne, un bel après-midi ou les feuilles dansaient avec le vent, dans une nature calme, paisible, aux multiples couleurs chaudes et froides, au détour d'un chemin comme il y en a pleins dans ma campagne, là, enroulés autour des barbelés, j'ai croisé de beaux mûriers qui résistaient aux saisons et qui me faisaient cadeaux de leurs belles mûres sauvages, juteuses, sucrées, ni une ni deux bravant leurs épines douloureuses, j'étais repartis un petit plat remplit de ce trésor de la nature.


Au détour du chemin, avant de rentré a la maison, mon petit plat de mûres sous la main, je suis allé rendre visite à mon jardin, admirant les betteraves sortir de terre, les poireaux dans toutes leurs splendeurs, les fanes de carottes se chatouillant entrent elles....puis au fin fond du jardin, je suis allé passer le bonjour à Cot, à Cote, à Codette et à Cotecodette, les quatre demoiselles vivant dans la p'tite cabane en bois aménagée.


M'invitant donc chez les poules, leur donnant quelques chicorées arrachées à la va vite, a l'extrémité d'une logette de paille toute douillette et confortable qui leur fait office de lit, reposaient là tranquillement, 4 petits œufs frais encore tout chauds, alors j'ai quitté les chefs du lieux, avec un petit plat remplit de mûres et de 4 œufs frais.


De retour à la maison, les trouvailles posées, au détour d'un tour sur la blogosphère, j'ai croisé une superbe recette de Dutch baby pancake d'après Ophelie's Kitchen Book , ne connaissant pas encore les Dutch baby pancake, la gourmandise la curiosité trop forte, ayant des œufs frais encore tout chauds, de belles mûres, cette belle balade d'automne se termina dans ma cuisine, fouet et saladier en main, retouchant légèrement la recette à ma sauce.


Le Dutch baby pancake est une spécialité américaine inspirée des crêpes germaniques, c’est une crêpe légèrement plus épaisse que la nôtre, cuite dans un poêlon en fonte brûlant au four dont les rebords gonflent à la cuisson, servie chaude avec du sucre ou un sirop et généralement de fruits frais.
Alors après une petite fouille dans la vieille maison de ma mamie, j'ai retrouvé un vieux poêlon en fonte, qui avait du en voir passer des choses....il ne manquait plus qu'à....


Et bien ce fut une très belle découverte culinaire, une crêpe plus épaisse et bien moelleuse encore plus gourmande et presque tout aussi simple que les classiques, une garniture simple, fruitée mais qui fait tout le charme, une recette à modifier et agrémenter au fil de saisons avec différents épices, fruits...


La poêlon de ma mamie à eu la droit de revoir le jour et à une nouvelle vie, on n'est jamais déçu avec les ustensiles de nos grands-mères.
Une recette rapide, très efficace, qui sera parfaite pour un brunch, petit déjeuner gourmand ou pour un bon goûter à partager....ou pas.



A Vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!
(pour 2 à 4 personnes) 

Recette:

- 24 cl de lait d'amandes (tout autre lait végétal ou animal fera également l'affaire)
- 3 œufs
- 140 gr de farine
- 2 CàS d'huile de coco figée (ou de beurre mou)
- 1/2 càc de cannelle en poudre
- 4 CàS de sucre roux
- 4 belles poignées de mûres sauvages ou non, ou autres fruits frais de votre choix
- 1 pincée de sel


Préchauffez votre four à 220 °C et placez un poêlon en fonte idéalement de 20 cm de diamètre  avec une cuillère à soupe d'huile de coco (ou de beurre mou). 



Mélangez dans un récipient le lait, les œufs à température ambiante avec la farine, la cannelle et le sel.



Sortez avec précaution le poêlon du four car il sera et doit être brulant, la matière grasse doit buller mais ne surtout pas noircir.



Versez la moitié du mélange dans le poêlon, puis remettez-le immédiatement dans le four pour 14 minutes environ, les bords vont gonfler et monter le long des parois du poêlon, attention à ne surtout pas ouvrir la porte du four pendant la cuisson !



Pendant ce temps, mélangez dans un petit récipient les mûres fraiches et 2 cuillères à soupe de sucre.
En fin de cuisson, les rebords de votre crêpe doivent avoir gonflés et dorés.



Sortez le poêlon toujours avec grande précaution, déposez la crêpe dans une assiette, saupoudrez d’une généreuse cuillère à soupe de sucre roux et versez la moitié des fruits, dégustez sans plus attendre.
Elle est délicieuse chaude ou tiède le jour même.
Faites un deuxième Dutch baby pancake avec le reste de pâte en prenant soin de bien nettoyer le poêlon à l’aide d’un papier absorbant (mettez l'huile de coco ou le beurre dans le poêlon, à faire fondre et buller au four quelques minutes, ensuite versez la pâte et cuire à nouveau 14 minutes environ. A servir avec le reste des fruits frais).


Cette recette est parfaite et ce prête à d'incalculable variantes, avec ou sans épices, des zestes d'agrumes, des fruits selon les saisons, vos envies, de chocolat, de caramel, de confiture, de fruits au sirop.... 
Faites vous plaisir avec ce dont vous avez envie !


Il est important d'avoir un poêlon en fonte pour réaliser cette recette et avoir des bords bien gonflés et un beau Dutch baby pancake.
Encore tout chaud c'est vraiment irrésistible, simplement comme cela ou bien encore accompagné d'un petit peu de crème fraîche épaisse.... a vous de voir selon votre gourmandise !


Alors vous aussi vous voulez vous joindre à cette gourmande balade ???



Et vous, quels sont vos trésors de la nature ???